Return to site

2050 : À QUOI RESSEMBLERA LA PHOTOGRAPHIE DU FUTUR ?

MATIÈRE À PENSER

Par Michel Poivert

On observe ce mouvement habituel : dès lors qu’on est dans des cultures très dématérialisées, très spéculatives, très virtuelles, à l’image de notre quotidien, le travail de l’artiste est d’aller là où l’on ne va pas, c’est-à-dire dans la matière. C’est une tendance forte des plus jeunes aujourd’hui, même s’il y a quelques pionniers – comme Dove Allouche – qui travaillent avec des procédés très anciens et très complexes, et qui en ont fait des choses très conceptuelles par ailleurs. Les têtes de pont de ce courant postphotographique qui ont une trentaine d’années marquent énormément les plus jeunes. Il y a une vraie tendance autour de la culture prénumérique. En 2050, ce phénomène sera arrivé à une certaine maturité.

Photo : Laura Henno.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly