Return to site

COMMENT GÉRER SON FONDS D'ATELIER POUR GAGNER EN EFFICACITÉ... ET EN TRANQUILITÉ ?

Conseils & Astuces

Au fur et à mesure des années, on voit se multiplier dans l’atelier : œuvres, photographies, notes et documents d’archives de toute sorte. En début de carrière, aucun problème pour gérer, mais cela peut vite devenir compliqué après plusieurs centaines d’œuvres achevées. Tous ces éléments constituent la colonne vertébrale de votre activité et voici quelques conseils pour précieusement les archiver.

▪ Organiser son espace de travail

Plus tôt vous commencerez à vous organiser, plus tôt vous économiserez du temps pour créer. Dès vos premières années, prenez soin de bien compartimenter les espaces de votre atelier : un mur d’intention, un espace de création, un espace de stockage des œuvres et un coin bureau dédié à la gestion quotidienne. Ne conservez que ce qui semble essentiel à votre création et à son inspiration.

Pensez également en fonction de votre médium à conserver une épreuve d’artiste par œuvre ou, en cas de pièce unique, les œuvres de début et de fin de série.

▪ Documenter sa production

Identi er les œuvres disponibles à l’atelier et éditer une liste complète peut souvent prendre quelques heures, voire quelques semaines pour certains. À l’aide d’un fichier Excel, d’un document Word ou d’un logiciel plus abouti, créez une liste détaillée de toutes vos œuvres finies ou en production pour être en mesure d’éditer cette liste en quelques minutes.

Réservez un après-midi par mois, ou plus en fonction de votre production, pour mettre à jour régulièrement ce fichier en remplissant les informations clés suivantes : le titre de l’œuvre, l’année, le médium, les dimensions, s’il s’agit d’une édition ou d’une pièce unique, la localisation, le prix, le coût de production, le statut de la pièce, si elle a été vendue ou réservée : à qui, quand ou jusqu’à quand et les actualités de l’œuvre (expositions, etc.). Les œuvres peuvent être rangées par ordre chronologique, par thème ou par projet.

Prenez systématiquement une photo de l’œuvre et de sa signature avant qu’elle ne sorte de l’atelier et conservez-les dans ce même fichier.

▪ Transformer le temps économisé

Ce qui peut vous sembler être une perte de temps se transformera rapidement en gain de productivité et de professionnalisme.

En plus d’être en mesure d’envoyer les documents demandés sur vos œuvres aux collectionneurs, commissaires et autres demandeurs, toute collaboration sera facilitée par l’envoi d’informations préalablement documentées.

Enfin, tout ce travail documentaire réalisé en amont permettra à terme à vos héritiers d’économiser temps, argent et énergie pour protéger votre œuvre contre toute atteinte. Pablo Picasso avait commencé ce travail avec son ami Christian Zervos, fondateur des Cahiers d’art qui donna lieu à un imposant catalogue présentant plus de seize mille illustrations réunies en trente-trois volumes.

Alors au travail !

Retrouvez un modèle d’inventaire en téléchargement gratuit sur le blog de Tada Agency.

Delphine Toutain, Fondatrice de TADA

Tools for Artists - Development and Administration

Lauréat 2018 de l’incubateur éphémère du forum Entreprendre dans la culture organisé par la French Team et le ministère de la Culture et de la Communication

www.tada-agency.com

https://forumentreprendreculture.culture.gouv.fr/ Incubateur-Ephemere

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly