Return to site

DEVENIR ARTISTE APRÈS 40 ANS

À l’instar de Dominique Ghesquière qui, dans les pages du numéro d'octobre 2018, revient sur son entrée tardive dans le paysage artistique français, ils sont quelques-uns à avoir réussi leur reconversion ou à s’être lancés pleinement dans une pratique artistique sur le tard.

Les récits de celles et ceux qui ont un jour « basculé » dans l’art, qui ont décidé de « s’y mettre sérieusement » après des parcours de vie professionnelle qui n’avaient pas grand-chose à voir avec la culture sont souvent savoureux. Dans un milieu qui promeut généralement – et soutient financièrement – la jeunesse, où émerger après 40 ans reste une exception, ils sont quelques-uns à avoir fait bouger les lignes en réussissant une seconde vie artistique, accomplie et notoire.

Les exemples de Gilbert Garcin, Michel Devaux, Gérard Stricher.

(...)

Un parcours tardif, atypique, n’est sans doute pas épargné par un système qui aura tôt fait d’étiqueter « trop ceci » ou « pas assez cela ». Mais ces quelques exemples d’artistes arrivés sur le tard sont autant de preuves qu’il y a sans doute plus de place qu’on ne le croit pour les chemins de traverse.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly