Return to site

MilleFeuilles - Nantes

Nantes, son voyage, son fleuve, son île, et son grouillant quai des Antilles. C’est là que l’association MilleFeuilles a pris ses quartiers depuis six ans. Alliant ateliers d’artistes, espace de diffusion et lieu de production, ce projet collectif repose sur un modèle multicréatif, économiquement viable. Eh oui.

Extrait

« La spécificité de notre lieu est que nous ne sommes pas un squat. Nous sommes issus de la CRCC [Conférence régionale consultative de la culture, NDLR] lancée par la région, qui a réuni tous les acteurs culturels en 2008 », explique Romain Boulay, artiste et chargé de développement à l’origine de MilleFeuilles.

« À la question qui nous a été posée: “qu’est-ce qui pourrait améliorer les conditions de travail des artistes ?”, nous avons évidemment répondu par des espaces de travail intra-muros, abordables pour les artistes. »`

« Le but est que le lucratif finance le non ou peu lucratif »

« Dès le départ, nous voulions instituer une démarche professionnelle, avec une économie pour payer et être payés. On a proposé le projet à la région selon un principe de subventions dégressives, au point d’essayer aujourd’hui de stabiliser la subvention à 5 000 €, qui portera uniquement sur les projets des artistes. Notre objectif était d’accéder à une certaine autonomie au bout de cinq ans. »

« L’ atelier de production offre surtout une compétence de prestataire à MilleFeuilles. Il lui permet de répondre à des commandes d’artistes, mais aussi à des musées, des collectivités ou encore des écoles d’art. »

Gwenaël Bodet

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly