Return to site

"Notre objectif est que les œuvres vivent, que les

personnes les aiment et que les artistes soient vus"

Florence Guerlain,

collectionneuse et cocréatrice avec son mari

Daniel Guerlain du prix de dessin contemporain

Extrait

« Notre ambition est de nous concentrer sur l’art actuel et continuer à regarder et faire vivre les artistes de notre temps »

« C’est la rigueur du dessin qui nous intéresse. Comme le dit souvent Daniel, le dessin est l’émanation de la pensée directement sur le papier, par le truchement de la main. C’est quelque chose de totalement spontané et qui révèle la sensibilité de l’artiste. Et par ricochet, la nôtre.»

« Nous possédons une grande collection de sculptures et de peintures d’artistes français et étrangers, sur un segment contemporain, bien que nous ayons quelques dessins anciens et modernes. Mais même si nous avons des pièces d’artistes de renom comme Christian Boltanski, l’essentiel de nos achats est dirigé vers le dessin, évidemment en lien avec le prix de dessin contemporain que nous avons créé en 2007.»

« Au départ, nous achetions comme ça, parce que cela nous plaisait, ou que tel dessin était celui d’un artiste dans notre sillage. Donc, le déclencheur était la beauté de l’œuvre et la sympathie de l’artiste, dirais-je. Puis nous avons rencontré Yves Lecointre (directeur du Frac Picardie, qui y a exposé nos dessins en 2008) qui, en regardant notre collection, a découvert que le thème de tous nos dessins tournait autour de l’absence/ présence du corps. C’était complètement inconscient. Nous avons continué sur cette ligne. Nous comptons également quelques abstraits (...) Nous regardons aussi beaucoup le street art. JonOne, Banksy ou Dran figurent parmi les street artistes de notre collection.»

Les oeuvres les plus emblématiques de la collection ?

« Sans doute les sept dessins de l’artiste américaine Nancy Spero de la série Antonin Artaud donnés au Centre Pompidou, qui font du musée le détenteur de la plus grande collection Nancy Spero aujourd’hui. Une série de l’artiste suisse Silvia Bächli également, dont nous avons acquis progressivement les dessins. Ses œuvres ne formaient pas de suite en particulier, mais depuis l’exposition de la donation au Centre Pompidou, Silvia Bächli reprend l’accrochage des œuvres de notre série, qui n’en était pas une au départ, dans les musées où elle se déplace.»

« Nous essayons d'avoir une logique d'achats passionnels, avant tout. »

Florence et Daniel Guerlain, crédit Christophe Boulze

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly