Return to site

QUE FAUT-IL PENSER DES FOIRES ?

LES EXPOSANTS NOUS EN PARLENT.

ST-ART

ST-ART

Arnaud Dionnet

AD Galerie, Montpellier

« Nous participons à ST-ART depuisune quinzaine d’années. La particularité de cette foire, c’est que les collectionneurs sont assez fidèles à Strasbourg. Chaque année, mes clients reviennent. La date est bien ancrée et on sent que les gens ont bloqué un budget pour acheter de l’art contemporain lors de ce rendez-vous incontournable dans la région. »

« Je n’ai que du positif à dire sur cette foire.»

Éric Dereumaux

Galerie RX, Paris

« C’est la première fois que je participe à ST-ART. La galerie RX sera présente sur deux stands : l’un suite à l’invitation du critique d’art Henri-François Debailleux, dont notre axe de présentation portera sur des artistes de l’Europe centrale et de l’Est ; et l’autre stand sera dédié à d’autres artistes de la galerie qui ont eu une actualité dans la région, comme Georges Rousse ou Lee Bae.

Géographiquement, l’aspect frontalier et le nombre conséquent d’institutions régionales mais aussi allemandes et suisses sur un petit périmètre en font un endroit à travailler. Une partie de ce travail va consister à prendre contact avec les institutions qui font partie du réseau des musées de la région Alsace-Lorraine, mais aussi l’Allemagne et la Suisse, afin de faire venir un maximum d’institutionnels et fondations privées sur la foire.

Ce que j’attends évidemment d’une foire, c’est qu’il y ait des ventes. C’est le nerf de la guerre. Mais j’y vais également pour y développer des projets. Pour nous aujourd’hui, les foires sont une question de projets. Il ne faut pas y aller uniquement pour les ventes, il faut qu’il y ait du sens, d’où le choix des artistes sur notre stand à ST-ART. »

Ferran Josa

Pigment Gallery, Barcelone, Espagne.

« J’ai commencé la foire sans avoir de perspectives claires, et elle fut une surprise tant au niveau du public que des ventes. À partir de là, j’ai décidé d’y participer chaque année. Quand vous trouvez une foire où vous travaillez bien, qui plus est dans une bonne ambiance entre galeristes, et dans une ville fantastique à cette période de l’année, vous vous engagez.

ST-ART permet une très bonne relation avec les collectionneurs et acheteurs. En termes de public, on trouve un mélange de tout, mais il est vrai que l’on voit des clients fidèles qui chaque année passent à la foire et achètent. Chaque année, les ventes sont bonnes, parfois meilleures, parfois inférieures, mais on rentre toujours très contents chez nous. »

//////////////////////////////////////

Le mot des organisateurs

« ST-ART est une foire de découvertes. Les visiteurs y côtoient des artistes confirmés et émergents, réelle volonté de ST-ART qui se distingue par sa proposition moins conventionnelle et attendue que dans les rendez-vous majeurs du marché de l’art.

Elle recense environ 30 % de galeries étrangères, Strasbourg étant au carrefour de plusieurs pays européens. Néanmoins, dans une France qui peine à reconnaître la globalité de son territoire, nous sommes convaincus que la visibilité donnée aux galeries de région par ST-ART est indispensable.

Ce rendez-vous annuel, inscrit dans le calendrier depuis 23 ans, est immanquable pour tous les amateurs d’art de la région. Venir à ST-ART, c’est faire le pari de trouver une œuvre différente, de choisir en fonction de ses goûts avant tout. Nous travaillons tout spécifiquement cette année à cet aspect, en mettant en place des accompagnements, des conseils si besoin en est, pour que le visiteur s’accorde le privilège d’avoir son libre arbitre, et pourquoi pas d’être le découvreur.

Depuis la reprise de ST-ART par la nouvelle gouvernance, nous avons souhaité présenter une grande institution au sein de la foire, afin d’être le plus complet possible en présentant au public toute la chaîne et tous les aspects de l’art. Cette année, l’invitation a été faite au Museu Picasso de Barcelone, dont le directeur, M. Guigon, a occupé les fonctions de directeur du Musée de Strasbourg. Au centre de la foire, les visiteurs pourront admirer les œuvres de jeunesse de Picasso qui montrent déjà tout son talent. »

Patricia Houg, directrice artistique.

Photo : El Anatsui KIAF 2017

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly